L’Enfant

Il arrive à m’émouvoir par un simple sourire ou regard,

Me formulant des questions dans le noir,

Fidèle aux rituels du soir,

Pour comprendre ces mots entendus quelque part.

Il a les yeux de son père pour sûr,

Impressionnant, mais jamais dur,

Une sensibilité, une intelligence émotionnelle,

Amenant parfois quelques querelles.

Comme s’il avait plusieurs visages,

Il se révèle tel un beau paysage,

Faisant preuve d’une constante innovation,

Qui varie à chaque saison,

Il me surprend de plus en plus avec le temps,

Et je le découvre passionnément.

Appréciant son écoute et son obéissance,

Mais aussi ses innombrables talents,

Quant à une injustice il a parfois un pincement,

Clamant haut et fort l’innocence,

Une compassion exprimée,

Un engagement, déjà énoncé.

Fin provocateur verbal,

Des piques il peut lancer,

Son ego peut s’enflammer,

Et la rivalité l’emporter,

Pour se faire enfin respecter.

Pouvant blesser comme chacun,

Par inconscience c’est certain,

Sa jeunesse et sa fougue l’emportant,

Sa raison disparaissant un instant.

Il respecte les différents accords,

Réalise sa part de marché,

Avec parfois des omissions,

Pour marquer son empreinte à sa façon.

Il se développe, fais des efforts,

Cumule les acquisitions par opposition et désaccord,

Avec une volonté entière,

Il se différencie à sa manière.

N’ayant d’autre mentor, d’autre professeur,

J’accepte la responsabilité du trésor,

A chérir et à choyer, en veillant à ne pas exagérer,

Endosser cette mission d’éducation,

Qui passe par les valeurs et la transmission,

Ayant souffert moi-même par le passé,

De ce manque d’être encadrée.

Je lui laisse tout de même sa part de liberté,

Qu’il puisse par lui-même se perdre, pour en déceler la vérité,

Je m’efface donc sans gêne pour me, et le lâcher.

Multipliant les mauvais choix,

Reconnaissant ses erreurs antérieures,

Laissant de côté le pire pour ne garder que le meilleur,

D’optimisme il remplit mon cœur.

Des rêves pleins la tête enfouis,

 Il fait jaillir des idées ludiques,

Des spasmes de rire fantastique,

Plein de tendresse et d’amour inconditionnel,

Il m’expose à la fois à la lueur de moi-même,

Magique et authentique,

Tout le rend unique !


à toi, Christian! San@

2 commentaires sur “L’Enfant

Les commentaires sont fermés.